Gobeti d’accrochage : comment ça marche ?

Pour enduire un mur en brique ou en béton, il faut nécessairement appliquer le gobetis. En effet, le gobetis est le nom donné à la première couche d’un enduit dont le rôle est de fixer ce dernier à un support. Il existe deux types de gobetis : le gobetis sur béton et le gobetis sur parpaing. Découvrez dans la suite de cet article tous les détails sur son fonctionnement.

Le gobetis : qu’est-ce que c’est ?

Le gobetis est la toute première couche qui permet d’accrocher un enduit à un mur. Avant qu’il ne soit appliqué sur un mur en béton ou en parpaing, il faut obligatoirement qu’il soit perméable. Autrement dit, le gobetis doit faciliter l’évacuation de l’eau pouvant ruisseler sur le mur. Il faut également qu’il soit suffisamment flexible pour pouvoir supporter l’eau qui ruissèle pendant le séchage des autres couches.

A voir aussi : Comment bien protéger votre résidence secondaire ?

Pour que l’enduit soit solide et résistant sur une longue durée, il est indispensable que le gobetis, soit bien dosé. Son dosage ne nécessite pas l’utilisation de produits ou toute substance à base d’hydrofuge. En effet, le rôle du gobetis n’est pas de participer à l’étanchéité d’un mur. Bien au contraire, il doit juste faciliter l’accrochage de l’enduit sur le mur.

Comment faire le dosage du gobetis ?

Le dosage du gobetis est une étape clé pour que l’enduit s’accroche bien au mur. Il faut pour cela que ce dosage ne soit pas trop léger, afin de permettre au gobetis une fois appliqué de bien retenir l’enduit. Alors, le mieux est d’excéder à juste mesure le dosage plutôt que de le raréfier pour éviter que l’enduit ne soit pas bien accroché au mur. Voici des exemples de dosages recommandés par le DTU  pour un support :

A lire aussi : Achetez une maison avec un terrain pour gagner du temps !

  • En parpaings: 32,5 kg – 42,5 de ciment + 500 – 600 kg de sable sec ;
  • De briques en terre cuite: 32,5 kg de ciment + 400 – 500 kg de sable sec ;
  • En parpaings de granulats légers : 12,5 – 22,5 de ciment à maçonner + 400-500 kg de sable sec.

Pour le support de briques en terre cuite, il est possible de mélanger de la chaux hydraulique avec 500 kg de sable sec pour le dosage.

Que choisir entre un gobetis à la chaux ou au ciment ?

Il est possible de faire un gobetis de plusieurs manières : avec du ciment, de la chaux ou en mélangeant les deux. Le gobetis à la chaux est une bonne option lorsque le but recherché est de recouvrir un mur de pierres. C’est le seul élément capable d’assurer avec efficacité le ruissellement de l’eau. Il est conseillé à cet effet, d’utiliser la chaux hydraulique qui est plus résistante que la chaux aérienne et plus dur en contact avec l’eau.

En ce qui concerne le gobetis au ciment, il est idéal pour recouvrir un mur en parpaings. En effet, un parpaing est composé de granulat à 85 %, de ciment à 8% et enfin d’eau à 7%. C’est un facteur essentiel qui comble le manque de porosité du ciment et permet à l’enduit de bien s’accrocher au mur. La dernière option consiste à mélanger la chaux et le ciment à parts égales.

La chaux est bien plus collante que le ciment, mais si le mur est sans aspérités, le ciment va combler les faiblesses de la chaux. Sur du parpaing, il n’est donc pas possible d’utiliser uniquement de la chaux. Mais le gobetis s’avère indispensable sur un support en brique.

Comment appliquer le gobetis ?

Pour bien appliquer le gobetis sur un mur, il faut suivre de façon chronologique les étapes suivantes :

  • Nettoyer et dépoussiérer le mur en retirant tout élément pouvant empêcher l’enduit de bien s’y accrocher ;
  • Imbiber le mur d’eau pour l’humidifier ;
  • Projeter l’enduit sur le mur sans le rendre lisse : c’est une méthode utilisée pour renforcer la solidité de l’accroche. En effet, il faut que le gobetis soit bien rugueux pour permettre aux autres couches d’adhérer parfaitement à l’enduit ;
  • Laisser reposer pendant 2 jours avant de passer à l’application du corps d’enduit.

Pour projeter l’enduit, il est possible de se servir d’une truelle, en « balançant » juste le gobetis sur le mur, comme pour lancer une balle. Il est également possible de se servir d’un sablon combiné à un compresseur doté de petits trous laissant passer l’air. Ce qui aura pour effet de projeter le gobetis sur le mur sur une plus grande surface en peu de temps.

Maison