Notre guide pour effectuer le remplacement de sa chaudière à gaz

Si votre chaudière a une durée de vie qui approche les 15 ans, il est temps de la remplacer. En effet, lorsqu’elle se fait plus vielle, sa performance va être réduite.

Vous allez également observer quelques dysfonctionnements. Ceux-ci vont conduire à une panne si vous ne faites rien. Ainsi, il est mieux d’anticiper le changement pour éviter des problèmes supplémentaires.

A voir aussi : Quels sont les services qu’offre un artisan serrurier ?

Seulement, le choix de l’appareil ainsi que le remplacement doivent suivre quelques règles pour avoir un système performant. Voici alors notre guide pour effectuer le remplacement de sa chaudière à gaz.

Les signes conduisant au remplacement d’une chaudière

L’état d’usure de votre chaudière doit être visible par l’intermédiaire de certains signes alarmants. Lorsque ces signes apparaissent, vous devez envisager de la remplacer.

A lire en complément : A quoi sert un rafraîchisseur d’air ?

Ainsi, sa performance va être réduite. De plus, vous allez observer de plus en plus de panne. Il se peut que vous entendiez souvent des bruits anormaux.

Dans le cas où votre eau chaude sanitaire provient de votre chaudière, la température de celle-ci pourrait baisser. A côté de cela, l’énergie qu’elle consomme sera anormalement élevée. Ce qui va conduire à une facture extrêmement élevée.

Cependant, la diminution de la performance ne s’observera pas tout de suite, elle va être de plus en plus grave à mesure que votre chaudière vieillisse.

Il est important de noter que l’économie énergétique que vous pouvez réaliser avec une maison bien isolée et une chaudière neuve est autour de 30%. Ce qui pourra vous motiver à remplacer votre chaudière.

Les critères à considérer pour choisir une chaudière

Sachez que le marché regorge de plusieurs modèles de chaudière. Vous devez donc prendre en compte plusieurs critères importants pour pouvoir en choisir une qui correspondra à votre besoin et à votre moyen.

–        Le combustible

Le rendement que vous allez recevoir de votre chaudière va être lié au choix du combustible. Le mode d’installation, l’utilisation ainsi que le montant de votre facture dédiée à l’énergie vont varier en fonction du type de combustible que vous choisissez. Ainsi, vous avez le choix entre 3 types de combustibles.

Il y a d’abord le gaz naturel qui sera plus performant avec une chaudière à gaz à condensation. Puis, le bois sera sous la forme de bûches ou des granulés. Malgré le fait qu’il s’agit du combustible le moins chère, il peut être performant si le local de stockage est dépourvu d’humidité.

Et puis, il y a le fioul qui est fortement déconseillé car il est extrêmement polluant. D’ailleurs, à partir du 01er Juillet 2022, l’État va interdire l’installation des chaudières au fioul.

En dehors de ce classement, le modèle hybride va combiner une chaudière avec une pompe à chaleur. Leur utilisation va être alternée en fonction des conditions climatiques.

–        La place disponible pour mettre l’appareil

Les chaudières sont disponibles sous deux versions à savoir une chaudière à poser sur le sol ou une chaudière à fixer au mur.

Avec une pièce spacieuse, vous pouvez opter pour celle qui est à poser au sol. Elles sont aussi  volumineuses que robustes. Dans le cas contraire, il convient de choisir un modèle mural qui est léger et silencieux.

Les différents types de chaudières

La performance et le prix seront différents d’une chaudière à l’autre. C’est pour cela que vous devez réfléchir à deux fois avant de choisir la chaudière qui va remplacer celle qui est à gaz.

Notons que la main d’œuvre pour le remplacement d’une chaudière à gaz coûte entre 1 500 et 4 400 euros en fonction du type de chaudière à installer. Ainsi, il existe 4 types de chaudières.

D’abord, la chaudière à condensation qui a le rendement le plus élevé autour de 20% coûte 2 750 euros environ. En optant pour un modèle très haute performance énergétique ou THPE, vous pouvez envisager une performance énergétique de 90% environ.

Puis, la chaudière basse température est capable de chauffer l’eau à 40°C. Celle-ci sera alors diffusée dans le réseau de radiateur à eau chaude. Le réseau de chauffage par le plancher peut aussi être chauffé par cette eau. Ce type de chaudière coûte entre 1 500 et 2 200 euros.

Ensuite, il y a la chaudière électrique au prix de 3 500 euros environ qui peut remplacer une chaudière à gaz. Toutefois, la consommation en électricité va certainement augmenter avec ce modèle.

Enfin, la chaudière à granulés de bois est une solution plus écologique. En effet, elle emploie une source d’énergie renouvelable qui est le bois. Son prix est autour de 15 000 euros.

Les précautions à prendre pour changer une chaudière à gaz

Pour que l’installation de votre chaudière se passe sans encombre, vous devez faire appel à un artisan certifié RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement. Ainsi, vous pouvez bénéficier d’une aide financière venant de l’État.

Lorsque vous choisissez un installateur, vous devez opter pour ceux qui proposent des contrats sur plusieurs années. De cette façon, votre appareil pourra subir une maintenance régulière. En plus, ces professionnels peuvent vous aider dans le cas où votre appareil tombe en panne.

Equipement