Les rupteurs de ponts thermiques : comment complètent-ils les solutions d’isolations traditionnelles

Aujourd’hui, les bâtiments neufs font l’objet de plusieurs réglementations dès leur construction. En effet, il a été admis que ces dernières présentaient trop souvent de mauvaises performances énergétiques en raison d’une négligence au niveau des isolations thermiques (ponts thermiques importants, infiltrations d’air parasites, mauvaises interfaces entre les fenêtres et la maçonnerie…). C’est dans cette optique que des solutions d’isolations complémentaires aux isolants traditionnels sont entrées dans les exigences en matière de construction neuve. C’est l’une de ces solutions que cet article traite : les rupteurs de ponts thermiques.

A lire également : Autoconsommation électrique : avantages des panneaux solaires en pleine terre

Les rupteurs de ponts thermiques pour répondre aux exigences de la réglementation thermique

La RT2012 mais aussi tout récemment la RT 2020 est très exigeante en matière de construction neuve. En effet, les bâtiments doivent répondre à des performances énergétiques toujours plus encadrées. Dès l’obtention du permis de construire, il faut mettre en œuvre un système de chauffage trois fois moins énergivores que celles exigées par la RT2005.

Et pour ce faire, il faut passer par le traitement des ponts thermiques par les rupteurs de ponts thermiques. En effet, la réglementation thermique RT 2012 fixe des tolérances maximales pour les déperditions par ponts thermiques à savoir :

A lire aussi : Pourquoi installer un bassin aquatique ?

–        Ratio transmission thermique linéique moyen global ponts thermiques du bâtiment RΨ ≤ 0,28 W/(m². K)

–        Liaison « plancher intermédiaire/ façade » à traiter F Ψ9 ≤ 0.60W/(ml.K)

Sur le site web de COHB industries par exemple, vous pouvez trouver des actualités, des analyses de chiffres clés pour comprendre les nouveaux impératifs de la construction en 2022.

Les rupteurs de ponts thermiques pour réduire sa consommation énergétique

Les rupteurs de ponts thermiques sont des dispositifs qui vont agir sur les ponts thermiques qui se forment au niveau des jonctions entre les parois d’un bâtiment. En effet, lors de la construction, les parois de béton sont isolées séparément ce qui fait que lors de l’assemblage, il y a des vides qui provoquent une déperdition énergétique comme les vides sanitaires par exemple (vide entre le sol et le plancher).

Concrètement, comment ça fonctionne ? Eh bien, en hiver lorsque votre système de chauffage chauffe une pièce, la chaleur va essayer de sortir. Avec l’isolation des parois (murs, plancher), il n’y aucun risque qu’il y ait déperdition de ce côté. Par conséquent, c’est au niveau des jonctions qu’elle va chercher un chemin.

En installant des rupteurs de ponts thermiques sur les zones périphériques du plancher (jonction plancher-mur), la chaleur va rester dans la pièce. Votre système de chauffage n’aura donc plus à fournir beaucoup d’énergie pour votre confort ce qui entraînera une réduction de la consommation énergétique de votre habitation.

Travaux